toutes les soirées à venir

réservation

facebook

s'abonner à notre newsletter

infos pratiques

Eglise Saint-Merry
76 rue de la Verrerie
Paris 04

.Hôtel de Ville
.Rambuteau
.Châtelet-les-Halles

PAF :
.12€ (plein)

.10€ (abonnés)
.8€ (étudiant-RSA)

DIMANCHE 29 MAI 2016
20h30

Les séances du Collectif Jeune Cinéma

DISTRUKTUR ❖ FILMESPERFORMANCE

 

dimanche 29 mai à 20h30

Melissa Dullius et Gustavo Jahn ont fondé Distruktur en 2006 après avoir quitté le Brésil et emménagé à Berlin. Ils avaient commencé à faire des films en 1999, d'abord en super 8, puis en 16 mm. Après avoir rejoint le collectif LaborBerlin en 2007, ils ont introduit des méthodes artisanales dans leurs productions. En plus de concevoir et de produire leurs films, ils y apparaissent en tant qu'acteurs et musiciens, et s’occupent d'une grande partie du travail en laboratoire et de post-production.

L'œuvre de Distruktur, interdisciplinaire, se compose de films, d'installations, de performances, de photographies, d'écritures et de graphismes. Elle franchit les divisions entre art et film, expérimental et narratif, photographie et image en mouvement.Elle a été présentée dans de nombreux festivals et centres d’arts (Berlinale, Turin, le Festival international de Moscou, Videobrasil, New Museum de New York, Paço das Artes de São Paulo, le Centre d'art contemporain de Vilnius…)

À l’occasion de cette soirée unique à l’Église Saint-Merri, le duo présentera 3 performances composées de projections 16mm, cinéma élargi, interventions sonores et concert de rock.

 

 

Au programme :

 

►ÉTERNAU ALTERSTEREO

2011 / projection double projecteur 16 mm / couleur / son numérique / 25min

Éternau, c’est d’abord un court-métrage, un phantasme tropical multicolore rendant hommage – non sans ironie – à quelques clichés du cinéma du XXe siècle, aux vedettes excentriques et à l'éxotisme. Le film reproduit et réinvente cette imagerie dans une perspective spatio-temporelle éloignée. La performance prend ce film comme point de depart, tout en se situant dans la pure tradition du cinéma élargi. Elle implique une double projection en 16 mm accompagnée d'un collage sonore. Juxtapositions, échos, deformations, tempête chaude sonore… Tous les rushs qui y sont utilisés ont été filmés en studio et dans différents lieux naturels du sud du Brésil, entre 2004 et 2006.

 

►FILME DE PEDRA

Projet en cours depuis 2012 / 16 mm / n&b / son en live / durée variable

Cette performance traite de la dimension mythique des pierres. Filmées dans le style du cinéma muet, des images dépeignent deux personnages nomades qui traversent des champs et des villes, évoluant au travers de plusieurs couches de la civilisation. En contrepoint, des portraits de pierres provenant de différents endroits et recuillies pendant des années. Les fréquences visibles et audibles des pierres y sont reproduites et amplifiées, accompagnées de musique, de parole et de sons réalisés en direct.

 

►NAVEGAÇÃO

Projet en cours depuis 2013 / projection double projecteur 16 mm / couleur / son en live / durée variable

Navegação (Navigation) consiste en un concert de rock accompagné d’une cascade d'images. L'écran reste d’abord noir, puis des images. Filmés, développés à la main et tirés par Distruktur au LaborBerlin, des essais, des films de voyage, des animations et divers fragments montés en sequence. On y croisera différents aspects de la recherche expérimentale dans le champ du cinéma photochimique, un navire qui navigue sur une mer de formes, de couleurs et de textures – un corps en mouvement.

 

Retrouver l'événement sur Facebook

 

Le site du collectif jeune cinéma

   
VENDREDI 3 JUIN2016
20h30

"La Divine comédie" de Bernard Parmegiani et François Bayle

par Jonathan Prager sur l'acousmonium Motus

 

vendredi 3 juin à 20h30

"La Divine comédie" de Bernard Parmegiani et François Bayle
d’après Dante

 

Le programme en détail :

 

►Bernard Parmegiani
Enfer [1972, révision 1974] 62’
Prologue : la découverte de l’ombre - 1ère contrainte ou Mal-Mort - 2ème contrainte ou Les Portes - 3ème contrainte ou L’Impouvoir - 4ème contrainte ou Les Abysses - 5ème contrainte ou Les Monstres - 6ème contrainte ou Le Nœud ardent - 7ème contrainte ou Le Crépuscule de l’Aube.

 

entracte

 

►François Bayle
Purgatoire et Paradis terrestre [1972] 71’
Prologue : Danse des chiffres - Chiffre 1 : L’ange de Dieu - Chiffre 2 : La vallée des Princes - Chiffre 3 : La porte - Chiffre 4 : Les sculptures - Chiffre 5 : Extase - Chiffre 6 : L’Ange-Feu - Chiffre 7 : Epreuve des flammes - Chiffre 8 : Béatrice - Chiffre 9 : Transparence - Chiffre 10 : Figure supérieure.

 

Le voyageur est Dante, représentant de l’homme “au milieu du chemin de la vie”.
Il recherche Béatrice, son amour de jeunesse enlevé par la mort. Conduit par son gourou Virgile, il “descend” au ciel par le seul chemin possible – celui des Enfers – qui transperce le monde pour conduire au Mont Purgatoire qu’il lui faut, toujours conduit par Virgile, patiemment gravir.
A son sommet ce dernier l’abandonne. Mais l’y attend Béatrice, qui l’aidera à “franchir l’espace” jusqu’au Paradis philosophique et stellaire.
Une traversée du feu de l’amour : celui de Béatrice, personnifiant la « mélodie de couleur », l’élan vers la forme du Son parfait.
>avec la voix de Michel Hermon, le narrateur.

 

production : Motus, compagnie musicale
partenaires : La Muse en Circuit, Rendez-vous contemporains
concert soutenu par la spedidam
Motus est soutenu par : Ministère de la Culture et de la communication / Drac Ile-de-France au titre de l’aide aux ensembles conventionnés · Sacem-la culture avec la copie privée · Ville de Paris

 

   

haut de page